IMG_7403.JPG

AVEC LE FORUM VOIX Étouffées

Lundi 4 octobre 2021 à 20h30 Salle Cortot, Paris

Mardi 5 octobre 2021 Barcelone

Samedi 9 octobre 2021 Strasbourg

Lundi 11 octobre 2021 | Opéra de Reims

Mardi 9 ou mercredi 10 novembre 2021 Bonn, Allemagne

Jeudi 13 janvier 2022 Opéra de Reims

Vendredi 1er avril 2022 | Opéra de Reims

Cycle de concerts à l'Opéra de Reims

Le cycle de trois concerts proposés par le Forum Voix Etouffées invite à la découverte d’un répertoire rare et inexploré, celui des années de l’entre deux guerres, dont on ne retient aujourd’hui que les noms de Richard Strauss pour la musique allemande, ou Maurice Ravel pour la française.

La disparition quasi totale des programmes de concerts de noms comme Franz Schreker, Alexander von Zemlinsky, Paul Hindemith, est en grande partie due au fait que ces compositeurs furent mis au silence au sommet de leur carrière par le régime nazi.

Véritable charnière entre la période post-romantique et l’avant-garde postérieure à la Seconde Guerre mondiale, ce cycle de concerts est une vitrine de la diversité créatrice de cette période, où les formes musicales traditionnelles s’ouvrent à de nouveaux styles (post-romantisme, Nouvelle Objectivité, jazz, danse contemporaine telle que la font vivre des chorégraphes ou artistes comme Loïe Fuller, les sœurs Wiesenthal, égéries de la Sécession viennoise, Isadora Duncan, Rudolf Laban) et aux nouvelles expériences créatrices inspirées par l’apparition de nouveaux moyens techniques (radio, cinéma).

Principal courant des arts visuels et de l’architecture de la « Vienne fin de siècle », la Sécession connut également son équivalent dans le domaine musical avec des compositeurs comme Franz Schreker, Alexander von Zemlinsky ou Erich Wolfgang Korngold, voire l’Arnold Schoenberg des débuts, tous liés à la figure tutélaire de Gustav Mahler.
La juxtaposition de ces lieder met particulièrement en relief leur complémentarité esthétique et leur diversité stylistique. Alors que près de 30 ans les sépare, les liens de l’opus 13 de Zemlinsky (1913) avec les Chants d’un compagnon errant de Mahler (1884-1885) sautent aux oreilles, mais leur arrangement pour ensemble de chambre par Schoenberg et ses disciples au début des années 20 (à l’exception des lieder n°1, 3, 4 et 6 arrangés par Amaury du Closel) souligne la diversité des orchestrations mises en œuvre.

ŒUVRES JOUÉES
► Gustav Mahler (arr. Arnold Schoenberg) : Chants d’un compagnon errant
► Alexander von Zemlinsky (arr. Amaury du Closel) : 6 Chants à partir de poèmes de Maurice Maeterlinck, opus 13
► Rudolf Karel : Nonette

AVEC
Baryton : Jiwon Song
Orchestre Les Métamorphoses
Direction : Amaury du Closel

Vendredi 9 octobre 2020
"Vienne fin de siècle"

Pour les jeunes compositeurs issus de la Première Guerre, le jazz représente une formidable opportunité de renouvellement du langage musical. Il est associé à la plupart des mouvements d’avant-garde de l’époque, tel le Groupe Novembre auquel participent Stefan Wolpe et Erwin Schulhoff, et trouve sa consécration dans l’ouverture de la première classe de jazz au Conservatoire Hoch de Francfort, confiée à Matyas Seiber. Son incarnation en 1926 dans l’opéra d’Ernst Krenek Jonny mène la danse suscite des réactions racistes particulièrement violentes de la part des conservateurs et des nationaux-socialistes, qui manifestent contre l’ouvrage à Berlin et à Vienne.
En 1930, le jazz est interdit en Thuringe par le ministre nazi de la culture du Land, Wihelm Frick, et subira le même sort dans l’Allemagne entière à partir de 1933, où les établissements publics devront inscrire sur leurs murs la mention « Swing verboten ». Redécouvrons avec l’Orchestre Les Métamorphoses la fraicheur apportée par ce nouveau langage dans la musique européenne de l’entre-deux guerres.

ŒUVRES JOUÉES
► Stephan Wolpe : Suite from the twenties
► Emil Burian : Suite américaine 0.0.Sax.0/0.1.0.0/Pno, batt./ 1.0.0.1.0 10’
► Matyas Seiber : 2 Jazzolettes
► Kurt Weill : Alabama Song
► Karl Amadeus Hartmann : Tanz Suite
► Erwin Schulhoff : Hot Sonata

AVEC
Orchestre Les Métamorphoses
Direction : Amaury du Closel

Mardi 23 mars 2021
Wolpe, Burian, Hartmann, Seiber, Schulhoff, Kurt Weil 
"Swing Verboten"

L’éclatement des modèles qui caractérise les années vingt se traduit par l’exploration de nouvelles sonorités au travers de formations instrumentales d’une douzaine de musiciens. Ces formations, d’une grande diversité instrumentale, caractérisent tous les genres, du néo-clacissisme au jazz en passant par l’atonalité. Elles s’adaptent également aux nouvelles formes de musique d’accompagnement, qu’il s’agisse de la danse moderne de l’époque ou du cinéma. L’émancipation de la danse et sa sortie dans carcans classiques est caractérisée pendant la même période par une avant-garde en quête de découvertes et d’exploration, voire d’expérimentations formelles, comme ce fut le cas pour Isadora Duncan, par exemple. Le présent programme propose la recréation d’un ballet de deux danseurs qui interprèteront l’œuvre comme une « performance » accompagnée par l’orchestre.

ŒUVRES JOUÉES
► Franz Schreker : Der Wind
► Paul Hindemith : Der Dämon
► Ernst Toch Tanz-Suite
► Darius Milhaud : La création du monde
► Karl Amadeus Hartmann : Burleske Musik

AVEC
Orchestre Les Métamorphoses
Direction : Amaury du Close

Jeudi 14 avril 2021
Schreker, Hindemith, Toch, Milhaud, Hartmann
"Danse nouvelle"